Les villages riverains du gazoduc Bipaga/ Mpolongwé sensibilisés sur les dangers des feux de brousse

L'équipe en charge de l'exploitation du gazoduc a mené cette campagne de sensibilisation du 26 au 30 juillet dernier dans cinq villages du département de l'Océan, en compagnie d'un inspecteur régional du Minepded.

C’est dans une atmosphère conviviale que Job Ndjocke Ekambi, Chef de site du gazoduc Bipaga/Mpolongwé et son équipe ont conduit les sessions de sensibilisation alertant les populations de Kribi sur les risques et les dégâts des feux de brousse.

Avant de se lancer dans la campagne proprement dite, l’équipe a tenu une réunion d’indormation le lundi 26 juillet à la préfecture sous la présidence du 1er Adjoint préfectoral, Emmanuel Longue Kingue Johnson, des autorités administratives de Kribi 2 et de la Lokoundjé ainsi que des chefs des villages Bipaga 1, Londji 2, Bebambwé 1, Babamwé 2 et Mpolongwé 2.

Les séances d’échange avec les populations ont commencé le lendemain dans le village Bipaga 1 pour se clôturer le vendredi 30 juillet à Mpolongwé 2.

Si l’accueil a parfois été froid dans certains villages en raison notamment d’attentes diverses, les échanges ont permis de clarifier pour tous le rôle de la SNH dans l’approvisionnement en gaz de la centrale thermique de Kribi ainsi que ses responsabilités.   

De nombreuses doléances ont par ailleurs été enregistrées. Elles concernent notamment l’emploi des riverains, la fourniture en électricité et des avantages que les riverains estiment necessaires pour améliorer leurs conditions de vie et compenser les risques liés à leur proximité avec le pipeline gazier de la SNH.

Après chaque exposé, des quiz ont été organisés mettant en jeu des lots marqués du logo de la SNH et du message clé phare de la campagne. 

A la fin des échanges, les villageois ont remercié la SNH d’être venue à leur rencontre et souhaité que ce type de rencontre soit organisé régulièrement. Ils ont par ailleurs promis de continuer de veiller sur le gazoduc Bipaga/Mpolongwé tout en espérant que la SNH saura se montrer reconnaissante.

Zakyatou Djamilah Abdoulatif

sensibilisation gazoduc juillet2021 copie